Qu’est ce que l’EMDR ?

EMDRLindaV

L’EMDR signifie Eye Movement Desensitization and Reprocessing, que l’on peut traduire par ” Retraitement et Désensibilisation par Mouvement Oculaire ” ou intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires, est une technique psychothérapique conçue à la fin des années 1980, en Californie, par Francine Shapiro. Cette technique a été récemment popularisée dans les pays francophones par le professeur David Servan-Schreiber, auteur du best-seller « Guérir » dans lequel il décrit la technique. C’est également lui qui a mis en place en France l’institut de formation EMDR où sont formés psychiatres et psychologues ayant une expérience de psychothérapie de plus de 3 ans.

Le thérapeute EMDR

Le thérapeute formé à l’EMDR accompagne des personnes manifestant des symptômes liés à un ou desévénements traumatiques : phobies, stress ou encore perte d’estime personnelle.

La séance de désensibilisation peut (et doit) réactiver des émotions ou des douleurs fortes, le thérapeute doit donc prendre un certain nombre de précautions et suivre un protocole précis et adapté à son client.

Le thérapeute peut également être amené à pratiquer auprès de malades psychiatriques stabilisés ce qui permet alors de diminuer une partie des symptômes et de limiter le nombre des récidives.

Les qualités nécessaires

Pour devenir thérapeute EMDR, certaines qualités humaines sont nécessaires. Il fait confiance à la capacité d’auto-guérison de chacun et a une vision holistique et intégratrice de la médecine et de la santé. Il a une approche centrée sur la personne

Comment se passe une séance EMDR

Le thérapeute invite la personne à raconter puis à revivre mentalement l’événement traumatique, et à évaluer son niveau de stress sur une échelle de 1 à 10. Le client continue à penser à l’évenement douloureux tout en bougeant rapidement ses yeux de gauche à droite et de droite à gauche.

Le thérapeute propose ensuite à son client d’exprimer ce qu’il ressent et d’évaluer à nouveau son niveau de stress. L’exercice peut ainsi être répété plusieurs fois, jusqu’à ce que le client constate une diminution satisfaisante de son angoisse.

La désensibilisation peut advenir en quelques séances voire parfois en une seule. La phase de “retraitement” ne s’intéresse plus seulement aux émotions, mais aussi aux cognitions, ou “croyances”, négatives engendrées par le traumatisme.Toujours en utilisant les mouvements oculaires, le thérapeute va donc aider le patient à identifier et évaluer ces croyances négatives pour lui permettre d’y substituer des croyances positives ou restructurantes.

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s