L’hypnose médicale a le vent en poupe en Algérie

logoLe but de l’hypnose médicale est de soulager, non de soigner, une pathologie comme le souligne le Dr Jean-Marc Benhaiem fondateur du premier Diplôme Universitaire d’hypnose médicale : ” L’hypnose médicale intervient à chaque fois qu’une personne vit mal ce qui lui arrive. Elle peut aider à vivre un moment difficile. Mais comme l’expliquait Erickson, l’hypnose médicale ne soigne pas le cancer, elle soigne une personne“. En d’autres termes, la pratique ne soigne pas la pathologie mais bien la façon dont la personne l’appréhende. ” Par exemple, les douleurs liées à une pathologie peuvent être trois fois plus fortes selon la manière dont réagit le patient : en effet, son stress et son attitude envers la maladie peuvent entraîner une production accrue d’adrénaline responsable des douleurs ressenties“.

Le mental joue donc un rôle important dans le succès des séances. ” Le patient doit avoir envie de participer. Il doit être capable de voir les choses autrement, ne pas être trop rigide.” Le patient “idéal” serait en quelques sortes celui qui a gardé son âme d’enfant et qui accepte de lâcher prise pour se laisser guider au cours de séances salvatrices.

Les indications de l’hypnose médicale

Le Dr Benhaiem rappelle que les propriétés de l’hypnose médicale dans le traitement de la douleur ne sont plus à démontrer. ” On utilise l’hypnose pour traiter la douleur aiguë liée aux soins, aux piqûres, perfusions ou lors d’accouchement“. Elle est également utilisée pour soulager les douleurs chroniques ( migraine, lombalgie…) ou comme anesthésiant en petite chirurgie ou dentisterie.

Selon l’Académie Nationale de Médecine, l’hypnose médicale serait particulièrement intéressante pour traiter la douleur liée aux gestes invasifs chez l’enfant et l’adolescent et pour les effets secondaires des chimiothérapies cancéreuses. Elle est aussi pratiquée en soins palliatifs.

Enfin, l’hypnose tient donc une place intéressante dans l’arsenal des traitements antidouleur, en complément des indications médicamenteuses mais ce n’est pas tout. Son efficacité a été également prouvée dans la réduction du stress en cas d’opération chirurgicale et peut être une aide complémentaire dans le traitement de la dépression.

Place de l’hypnose médicale en Algerie

Recommandation 

Ces dernières années, le monde scientifique reconnaît la réalité de l’hypnose et de son action sur la douleur ainsi que l’atteste de nombreuses publications
Pour la prise en charge de la douleur, nous souhaiterions que le corps médical et paramédical Algérien intègre l’hypnose médicale comme thérapie antidouleur. Aussi, à l’instar de plusieur pays , qui inscrivent l’hypnose respectivement au cursus des médecins et des infirmiers, nous aimerions que cette discipline fasse systématiquement partie du programme de formation des professionnels de la santé Algériens. Depuis plusieurs années, à notre plus grande satisfaction, nous pratiquons l’hypnose médicale et la sophrologie au sein de notre hôpital qui nous a ouvert la voie à la pratique de cette technique ( L’hypnose dans les soins paramédicaux présenté par Mr KERKAR  ), nous souhaitons qu’elle soit concrétisée par un diplôme après création d’une école d’hypnose Algérienne.

 

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s