La Sophrologie pour gérer une anxiété phobique.

bhmindexa-zanxiété

 

Présentation d’un  cas clinique suite à un travail fait avec Docteur Aissani pneumophtisiologue  sur la gestion des crises d’asthme dues au stress et l’anxiété  phobique .

Au niveau de mon service, je reçois  une jeune femme de 36 ans  asthmatique  , anxieuse et sous stress généralisé . L’entretien montre une anxiété phobique. Le stress lui provoque des douleurs dans sa poitrine, avec une gène respiratoire . A part son asthme , du point de vue médical, elle va bien. Les conséquences de son mal être sont importants, avec des répercutions sur sa santé (toux, oppressions respiratoires), sur sa vie sociale, cela retenti sur son travail et sa vie conjugale  . Elle se sent différente. Elle prend son pouls plusieurs fois par jour pour se sentir vivante. Elle vit en permanence sous l’emprise de la peur. Cette peur se traduit par une respiration faible, des problèmes de sommeil et de mal-vie .

Après notre entretien, je réalise une séance de découverte pour rassurer la patiente sur la méthode, sa simplicité. A ce moment impossible de démarrer la séance, son anxiété est trop forte, sa respiration se bloque, elle se sent mal. Nous avons passé 45 minutes sur sa respiration, amenée l’apaisement grâce à la présence de son souffle. A la fin de la séance, elle me dit surprise, ” je me sens mieux, moins oppressée, ma tête est lourde, mes mains me brûlent. J’ai l’impression que rien ne pouvait m’arriver “.

Ce qu’elle attend de moi,
c’est de calmer ses angoisses, ses peurs.
Elle veut vivre normalement.

Pendant les 3 premières séances, nous travaillons sur la présence de sa respiration, sa rééducation et la présence du corps. Une petite séance de prise de conscience de la respiration était nécessaire avant de démarrer les séances de Sophrologie. Après la 4 ième  elle récupère une meilleure concentration dans son travail , ce qui la rassure. Les douleurs de dos sont moins fortes, elle n’a plus mal à la tête. A la fin des 7 premières séances, elle gère mieux son stress du quotidien, sa peur de mourir est beaucoup moins présente . Je lui conseille de faire un essai avec un lecteur MP3, ce qui lui a permis de se relaxer.. Aprés la 10 ièmes   séances, elle se sent mieux, elle n’a plus peur, peu d’angoisses,elle parle d’avenir, elle a des projets. Se projeter dans l’avenir semble avoir un sens et elle respire mieux .
Mais la vie n’est pas un long fleuve tranquille, des circonstances de la vie lui font douter d’elle, elle se sent moins bien, en fait elle a subi un stress et elle a peur de revenir dans son état initial. Après 3 nouvelles séances, elle est rassurée. Tout rentre dans l’ordre. Elle prend conscience qu’elle peut vivre normalement.
Les 5 dernières séances ont été des séances de consolidation, pour mieux gérer la fin des addictions et renforcer la confiance en elle .

.Fotolia_Developpement-personnel-300x283

A la dernière séance, elle est heureuse  Elle a l’impression que tout est positif autour d’elle. C’est surtout sa nouvelle manière de vivre, d’être présente, attentive aux instants de bonheur qui lui donne ce sentiment.   Ce qui a permis à cette dame de s’en sortir, c’est sa force de vie, sa grande détermination pour changer. Elle a été pendant ces quelques mois très attentive, elle s’est laissée guider, a pris conscience qu’elle avait en elle des forces, un pouvoir. Elle a conquis sa propre liberté d’exister.
 
Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s