Pourquoi l’hypnose marche contre l’insomnie

man in bed with eyes opened suffering insomnia and sleep disorder

Derrière l’insomnie se cachent souvent le stress et l’anxiété. L’hypnose peut nous aider à apaiser nos angoisses et à retrouver un sommeil reposant.

Difficultés à s’endormir, réveils nocturnes ou trop précoces, sommeil peu réparateur: si l’insomnie peut se traduire de différentes façons, elle a souvent partie liée avec l’anxiété et les ruminations qui tiennent éveillé. Et si l’hypnose pouvait y remédier? Cette technique, utilisée dès le XVIIIe siècle sans que l’on en comprenne le mode d’action, a vu son statut changer avec le développement de l’imagerie cérébrale. En 1999, il a ainsi été montré que sous hypnose, nous sommes dans un état de conscience particulier, différent de l’éveil et du sommeil: cet état sollicite des régions du cerveau impliquées dans la vue ou la motricité, mais il met aussi des zones en sourdine de la même manière qu’en état de sommeil ou dans des états végétatifs. Et ces dernières années, plusieurs études ont pointé du doigt les avantages de son utilisation pour réduire l’anxiété, et par conséquent, traiter l’insomnie.

Effet placebo

Au centre hospitalier de l’université de New York, des médecins ont ainsi testé les effets de l’hypnose sur 75 enfants et adolescents qui devaient régulièrement lutter pour trouver le sommeil, dont près de la moitié pour des raisons psychologiques. Ils ont appris aux jeunes à pratiquer l’autohypnose, en leur proposant plusieurs méthodes: s’imaginer visuellement dans un endroit apaisant, dans une salle de contrôle où l’on peut appuyer sur le bouton «sommeil», ou bien en train de se coucher et de tomber de sommeil, etc. Et dans le mois qui suivait la dernière séance d’apprentissage, 90 % d’entre eux ont vu diminuer le temps nécessaire pour s’endormir. Sans surprise, d’autres études ont abouti à des résultats équivalents chez les adultes. Mais la plupart des études ne rendent compte que des bienfaits de l’hypnose, sans tester le fameux effet placebo, qui fait du bien par le simple fait que l’on y croit, ni élucider les mécanismes sous-jacents.

Sommeil amélioré

C’est ce qu’ont entrepris de faire récemment des chercheurs suisses de Zurich et Fribourg. Dans leur laboratoire, ils ont fait entendre à 70 jeunes femmes, séparées en deux groupes selon qu’elles étaient réceptives ou non à l’hypnose, soit un texte d’une dizaine de minutes conçu pour les endormir, soit un texte neutre. Pour avoir une mesure objective de leur sommeil, pendant la sieste de 90 minutes qui leur était proposée, ils ont alors enregistré l’activité électrique de leur cerveau. Résultat, par rapport à l’écoute de texte neutre, il s’avère que l’hypnose diminue non seulement le temps mis à s’endormir, mais qu’elle augmente aussi d’environ 80 % la durée du sommeil à ondes lentes sans changer la durée des autres stades de sommeil. Le sommeil à ondes lentes ayant pour caractéristiques d’être réparateur, l’hypnose induit un sommeil de meilleure qualité. Mais attention, les expériences suisses ont révélé que l’hypnose n’agit qu’à condition d’y croire. Pis: chez les jeunes femmes qui s’avèrent peu réceptives, la quantité de sommeil à ondes lentes diminue! N’allez pas en conclure pour autant que l’hypnose n’est qu’une affaire d’anticipation psychologique. Car quand les chercheurs ont affirmé aux participantes qu’elles allaient dormir d’un sommeil plus profond ou au contraire plus léger, cela n’a rien changé aux résultats.                                                            ( source de l’article Le Figaro.fr /santé)

LIRE AUSSI  Les points d’acupression pour votre sommeil

 

Advertisements

Leave a Reply

Please log in using one of these methods to post your comment:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s